battement


battement

battement [ batmɑ̃ ] n. m.
XIIe; de battre
I
1Choc ou mouvement de ce qui bat (II, 5o à 7o); bruit qui en résulte. coup, heurt; frappement. Le battement du fer sur l'enclume. martèlement. Le battement alternatif des rames. Le battement d'une porte mal fermée. Le battement de la pluie contre les vitres. Battement de mains. applaudissement. Battements d'ailes. bruissement, frémissement. Un grand oiseau « fouettant l'air du battement de ses ailes » (Proust). Battement des cils, des paupières. cillement, clignement. Un battement de cils.
2Chorégr. Mouvement de la jambe élevée en l'air et ramenée à son point de départ.
3Le battement, les battements du cœur : mouvement alternatif de contraction et de dilatation du cœur. Battement du pouls, des artères. pulsation, rythme. Avoir des battements de cœur : sentir son cœur battre plus fort. ⇒ palpitation. « le battement de ses artères faisait dans sa tête un bruit assourdissant » (Martin du Gard).
4Sc. Variation périodique de l'amplitude d'une oscillation résultant de la composition de deux ondes légèrement différentes. Utilisation des battements pour l'accord des instruments de musique.
5Intervalle de temps. région. fourche. Nous avons un battement de vingt minutes, vingt minutes de battement pour changer de train. Il y a du battement.
IITechn. Battement d'une porte, d'une fenêtre : couvre-joint fixé sur l'un des battants; montant fixe sur lequel viennent s'appuyer les deux battants. — Battement d'une persienne, d'un volet : pièce métallique scellée en dehors de la fenêtre pour l'empêcher de battre.

battement nom masculin Série de coups, de chocs répétés ; bruit rythmé ainsi produit : Battement du tambour, des rames. Mouvement alternatif rapide : Battements d'ailes. Intervalle de temps disponible entre deux actions : Avoir un battement d'une heure pour le déjeuner. Armement Chocs produits par un projectile mal centré ou mal guidé pendant son parcours dans l'âme d'une bouche à feu. Bâtiment Moulure rapportée sur toute la longueur de l'un des battants du milieu d'une porte à deux vantaux et cachant le joint. Petite pièce métallique d'arrêt pour les persiennes. Chorégraphie Passage d'une jambe d'une position de départ à une position dérivée avec retour à la position de départ, le corps restant immobile. Horlogerie Bruit émis au passage d'une dent de la roue d'échappement dans un mouvement d'horlogerie. Marine Secousse brusque d'une voile qui ne reçoit plus le vent de façon à être gonflée. Phonétique Mouvement de va-et-vient rapide d'un articulateur (la pointe de la langue ou la luette) réalisé dans l'émission de certaines consonnes. (Ainsi la réalisation du [r] dit battu [flap] de l'anglais very et de l'espagnol caro.) Physique Variation périodique de l'amplitude d'une oscillation résultant de la superposition en un point de deux oscillations de fréquences très voisines ν1 et ν2. (La fréquence de battement correspondant à la répétition des maxima du carré de l'amplitude est égale à |ν1 − ν2|.) Physiologie Pulsation rythmique régulière ou non d'un organe ou d'un vaisseau due au passage du flux sanguin lors de la systole. Sports En natation, mouvement alternatif des membres inférieurs facilitant la propulsion dans l'eau. ● battement (synonymes) nom masculin Série de coups, de chocs répétés ; bruit rythmé ainsi produit
Synonymes :
- martèlement
- tapotement (familier)
Mouvement alternatif rapide
Synonymes :
- frémissement
Intervalle de temps disponible entre deux actions
Synonymes :

battement
n. m.
rI./r
d1./d Choc, bruit que produit ce qui bat; mouvement de ce qui bat. Battement de mains, d'ailes.
Les battements du coeur, ses pulsations.
d2./d PHYS Oscillation d'amplitude, due à la superposition de deux mouvements vibratoires de fréquences voisines, utilisée en radio pour obtenir la moyenne fréquence.
d3./d Intervalle de temps, délai. Laissons une heure de battement entre les séances.
rII./r CONSTR
d1./d Pièce contre laquelle s'applique le battant d'une porte.
d2./d Pièce d'arrêt pour les persiennes.

⇒BATTEMENT, subst. masc.
A.— Action de battre; choc ou mouvement répétés :
1. La campagne était déserte, et Rodolphe n'entendait ... que le battement régulier des herbes qui fouettaient sa chaussure, avec le cri des grillons tapis au loin sous les avoines.
FLAUBERT, Madame Bovary, t. 1, 1857, p. 150.
2. « Tous les corps qui font du bruit, et qui rendent un son sensible lorsqu'ils sont frappés, peuvent être mis au rang des instruments de percussion, et conséquemment les instruments à cordes peuvent être rapportés à ce livre, puisqu'on les frappe du doigt, d'une plume, ou autrement; mais parce que ce battement est si léger qu'il doit plutôt être appelé un simple attouchement, ou une simple traction, qu'un battement, ou une percussion, l'on distingue ordinairement ceux que l'on frappe d'un marteau, ou d'un bâton, d'avec ceux que l'on touche autrement... »
Arts et litt. dans la société contemp., 1935, p. 3615.
SYNT. Battement d'ailes; battement des cils, des mains, des paupières; battement de la mesure, d'une pendule, d'une porte, d'un tambour.
P. méton. Le bruit qui en résulte :
3. Ce fut trois jours plus tard que, à peine avions-nous vidé nos tasses, nous entendîmes naître, et cette fois sans conteste approcher, le battement irrégulier des pas familiers.
VERCORS, Le Silence de la mer, 1942, p. 63.
En partic. Pulsation rythmique d'un organe. Battement du cœur ou cardiaque; battement des artères, du pouls, des tempes.
Spécialement
1. CHORÉGR. Mouvement dans lequel les jambes se rapprochent ou s'éloignent l'une de l'autre, soit à terre, soit en l'air. Petits ou grands battements; battements dégagés, fondus, frappés, tendus.
2. CONSTR. Barre de fer ou de bois fixée sur le dormant d'une porte ou d'une fenêtre afin d'en arrêter la course.
3. ESCR. Battement d'épée; battement de tierce, de quarte :
4. Maurice d'Esparvieu attaqua par des doublés et des battements de fer. Arca rompit en tenant l'épée en ligne.
A. FRANCE, La Révolte des anges, 1914, p. 332.
4. MUS. Sorte de trille. C'était un préambule [la préparation du trille] pour arriver au battement (M. GARCIA, Traité complet de l'art du chant, 1840, p. 75).
5. PHYS. ,,Phénomène qui se produit lorsque deux ondulations se superposent avec des longueurs d'onde voisines`` (CHARLES 1960).
B.— Intervalle de temps :
5. ... dans les gares de bifurcation les battements réservés pour l'attente des correspondances et pour la facilité du service sont quelquefois fort longs.
Ch. BRICKA, Cours de ch. de fer, t. 2, 1894, p. 210.
6. ... en une heure, à l'émerveillement de sa compagne, il [Marc] eut établi leur itinéraire, sous réserve, pour l'imprévu, d'un certain battement.
L. DAUDET, Ciel de feu, 1934, p. 59.
PRONONC. ET ORTH. :[]. Enq. ://. FÉR. Crit. t. 1 1787 admet une var. batement.
ÉTYMOL. ET HIST. — Début XIIe s. « action d'infliger des coups » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, 88, 32 dans T.-L. : Je visiterai ... em batemenz [in verberibus] les pecchez d'els); ,,ancien`` dans BESCH.; d'où « mouvement de ce qui bat » a) 1556 (LE BLANC, Trad. de Cardan, f° 215 v° dans GDF. Compl. : Batement assidu de l'air qui l'environne); 1559 batemens de mains (AMYOT, Vies, Cicero, ibid.); b) 1669 battemens d'arteres (LA FRAMB., Œuv., p. 183, ibid.); 1680 batement de cœur (RICH.); c) 1671 escrime battements de pied (MOL., Bourg. gent., III, 3 dans ROB.); 1710 danse (RICH.).
Dér. du rad. de battre; suff. -ement (-ment1).
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 214. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 101, b) 2 040; XXe s. : a) 2 077, b) 1 880.
BBG. — LEW. 1960, p. 71. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 146.

battement [batmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1556; « fait de battre qqn », déb. XIIe; de battre.
———
I
1 Fait de battre à intervalles; choc répété, souvent retentissant, provoqué par des coups répétés et forts. Coup, heurt. || Le battement du fer sur l'enclume. Martèlement. || Le battement du tambour. Roulement.Le battement de la pluie sur les vitres.
0.1 (…) il sentit tout à coup un son insouciant et léger frapper à la cloison de son oreille. Un autre suivit, puis un autre, et un à un les battements doux et profonds des cloches d'une chapelle lointaine arrivèrent à lui (…)
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 248.
Mouvement d'allée et venue périodique et bruyant. || Le battement alternatif des rames. || Le battement d'une porte mal fermée, d'une voile sous l'action du vent.
(1686, in Petiot). || Battement d'épée du tireur d'armes : coup de l'épée contre celle de l'adversaire. || Battement de tierce.(1671). || Battement de pieds.
1 (…) un grand maître tireur d'armes, qui vient, avec ses battements de pied, ébranler toute la maison (…)
Molière, le Bourgeois gentilhomme, III, 3 (1671).
Battement de jambes (dans certaines nages). || Travailler ses battements, en crawl.
Danse. Mouvement d'une jambe élevée en l'air et ramenée vers l'autre comme pour la battre. || Faire des battements. || Battements de première, seconde, quatrième, cinquième position. || Battements piqués, sur la pointe. || Saut accompagné d'un battement. Battu (p. p., 6).
(1559). || Battement de mains : action de battre des mains. Applaudissement (cit. 4).
2 (…) au son des instruments et des voix, et des battements de mains, et des mortiers d'apothicaires.
Molière, le Malade imaginaire, 3e intermède.
3 Les battements des mains, les trépignements, faisaient un vacarme assourdissant, qui, pendant plusieurs minutes roula d'un mur à l'autre du Cirque, comme l'écho du tonnerre dans une gorge de montagne.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 57.
Battement des ailes. || Battements d'ailes. Balancement, vol.Bruit de ce battement. || On entendit un grand battement d'ailes. Bruissement, ébrouement, frémissement (→ Abeille, cit. 5). || Le battement d'ailes précipité de la chauve-souris.
4 (…) ces vergues qui se secouaient, qui avaient des mouvements brusques, désordonnés, comme les derniers battements d'ailes d'un grand oiseau blessé qui râle.
Loti, Mon frère Yves, XXVII, p. 86.
5 (…) un grand oiseau solitaire et hâtif qui, loin devant nous, fouettant l'air du battement régulier de ses ailes, passait à toute vitesse au-dessus de la plage (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. IX, p. 293.
Battement des cils, des paupières. Cillement, clignement. || Le battement des narines. Frémissement. || Un battement de narines.
6 Parfois, quand la pensée était subtile, elle approuvait d'un battement des cils.
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 29.
7 Il vit au battement de ses narines qu'il l'avait un peu, enfin, irritée.
Colette, la Fin de Chéri, p. 95.
(1669, en parlant des artères). || Le battement du cœur : le mouvement alternatif de contraction et de dilatation du cœur. || Arrêt des battements cardiaques (→ Asphyxie, cit. 1). || Battement du pouls, des artères (cit. 2). Pulsation. || Les battements précipités de son cœur (→ Anhéler, cit. 1; accélérer, cit. 2; arrêter, cit. 59). || Avoir un battement, des battements de cœur : sentir son cœur battre plus fort, sous l'effet de l'émotion. Palpitation.
8 Sous le silence prodigieux du couvent, il est comme un malade qui, la nuit, à l'heure où les bruits de la rue se sont tus, perçoit les battements de son cœur.
M. Barrès, la Colline inspirée, p. 44.
9 Son pas s'accélère et son cœur a des battements plus forts.
Loti, Ramuntcho, II, 2, p. 217.
10 Les battements de son cœur résonnaient jusque dans ses tempes, l'étourdissaient.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 257.
11 Elle écoutait mal. Elle était tout étourdie, le battement de ses artères faisait dans sa tête un bruit assourdissant.
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 156.
Par ext. || Les battements de la poitrine.
11.1 Elle paraissait émue, s'efforçait néanmoins de sourire, contenait des deux mains les battements de sa poitrine.
G. Simenon, le Passager du Polarlys, p. 15.
Le battement d'une pendule. || Le battement des métiers d'une usine.
12 Je me regardais vivre, et j'écoutais les oscillations de mon cœur comme le battement d'une pendule (…)
Th. Gautier, Mlle de Maupin, IV, p. 69.
13 Le battement monotone des métiers de l'usine faisait trembler visages et mains d'une vibration mécanique, qui donnait à ces trois hommes l'apparence passive des machines.
A. Maurois, Bernard Quesnay, I, p. 6.
2 Math. Petit décalage entre deux fonctions périodiques de fréquences voisines.Phys., mus. Variation périodique de l'amplitude d'une onde due à la superposition de deux vibrations de fréquence rapprochée. Interférence.
Mus. Trille.
3 Intervalle de temps. || Nous avons un battement de vingt minutes, nous avons vingt minutes de battement pour changer de train. || Il y a du battement entre les deux séances.
———
II Techn. || Battement d'une porte, d'une fenêtre : couvre-joint fixé sur l'un des battants d'une porte ou d'une fenêtre double afin de recouvrir la jonction des deux battants; montant fixe sur lequel viennent s'appuyer les deux battants quand on les ferme.
Battement d'une persienne, d'un volet : pièce métallique scellée en dehors de la fenêtre pour arrêter et assujettir une persienne, un volet, l'empêcher de battre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Battement De Cœur — (film) Battement de cœur Réalisation Henri Decoin Acteurs principaux Danielle Darrieux Claude Dauphin André Luguet Scénario Max Kolpé Jean Villeme Dialogues Michel Duran Musique Paul Misraki …   Wikipédia en Français

  • battement — BATTEMENT. sub. mas. Il n est guère d usage que dans les phrases suivantes: Battement de mains, se dit De l action de battre des mains en signe d applaudissement; Battement de coeur, et Battement d artères, se disent De la palpitation du coeur,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • battement — BATTEMÉNT s.n. (Coregr.; scrimă) Nume dat unor mişcări ale piciorului liber înainte, înapoi sau lateral, cu sau fără deplasare de pe sol. [pron. bat mán. / < fr. battement]. Trimis de LauraGellner, 18.11.2004. Sursa: DN  BATTEMENT BAT MÁN/ s …   Dicționar Român

  • battement — Battement. sub. m. v. L action de battre. Battement de mains. Il signifie aussi, Mouvement. Le battement de l artere, du coeur. On appelle encore, Battement de coeur, Une violente palpitation. du coeur, qui est une maladie …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Battement — (fr., spr. Batt mang), 1) das Schlagen; 2) das Anschlagen einer Kugel im Innern des Geschützrohres an den Wänden der Seele, wodurch nicht nur der Schuß unsicher gemacht, sondern auch die Seele beschädigt wird; vgl. Kugellager; 3) (Musik),… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Battement — (franz., spr. batt māng), das Anschlagen (Battieren) der Kugel an die Seelenwandung glatter Geschütze beim Schießen; in der Fechtkunst soviel wie Battuta (s. d.). – In der Musik ist B. eine jetzt veraltete Verzierung, bestehend aus dem… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Battement — (frz. Battmang), Battiren, in der Fechtkunst ein kurzer aber kräftiger Schlag an die Klinge des Gegners, um sich eine Blöße zu einem gleich darauf zu machenden Ausfall zu eröffnen. Auch das Anschlagen der Kugel im Innern des Rohres. Beim Tanze… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Battement —   [bat mã; französisch »Schlagen«, »Klopfen«] das, s/ s,    1) Ballett: Bezeichnung für Bewegungen, bei denen das Spielbein aus einer geschlossenen Position weg und wieder zurückgezogen wird; Gegensatz: Batterie.    2) Musik: im 17./18.… …   Universal-Lexikon

  • battement — (izg. batmȃn) m DEFINICIJA glazb. 1. pov. francuski glazbeni ukras u 17. i 18. st. 2. glazbeni ukras u kojemu se naizmjence izvode dvije susjedne note ETIMOLOGIJA fr …   Hrvatski jezični portal

  • battement — [bat′mənt; ] Fr [ bȧt män′] n. Ballet a movement in which one leg is extended and then beaten against the other leg, the other foot, or the floor …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.